18h D’ESCALE EN CHINE: une journée de visites dans la capitale et un rêve réalisé!

This post is also available in: enEnglish

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  

Juin 2017. Entre Paris et Sydney, 18H d’escale en Chine: je vous raconte ma journée exceptionnelle dans la capitale, à Pékin (Beijing). Exceptionnelle surtout pour avoir réaliser l’un de mes rêve: marcher sur la Grande Muraille de Chine! Je vous raconte…

 

La Grande Muraille de Chine est à elle seule une sorte de mythe qui attire aussi bien le peuple chinois que des voyageurs du monde entier, ce qui en fait un des sites touristiques les plus renommé de la planète.

Pour ma part, j’avais noté cette expédition (oui oui rien que ça!) depuis bien longtemps sur ma fameuse «bucket liste» (liste de souhait). C’est pour vous dire ma grande joie et toute l’excitation de pouvoir enfin saisir l’occasion de réaliser ce rêve lors d’une escale d’une journée à Pékin entre Paris et Sydney… Enfin, je pars fouler les vieilles ruines de la Muraille de Chine! 😀

Avant tout, comme à mon habitude, avant de me rendre dans un nouveau pays/ nouvelle ville que je souhaite visiter, je fais mes petites recherches pour en apprendre davantage sur ce lieu. Culture, traditions, comportement à avoir envers la population, transport, sites touristique… etc…

C’est donc avec enthousiasme que je me suis intéressée (un peu plus en détails que ce que je connaissais déjà) à l’histoire de la Grande Muraille avant même de m’y rendre.

C’est donc en quelques phrases (je vais essayer de ne pas faire trop long promis), que je vous propose de découvrir l’Histoire de la Grande Muraille de Chine.

  

Tout d’abord, comment et quand a commencé la construction de la Grande Muraille?

Il faut savoir que plusieurs murailles frontalières distinctes furent d’abord construites par des princes pour protéger l’intégrité de leurs territoires au cours du VIIe siècle avant Jésus-Christ, à l’époque où la Chine était divisée en de nombreux petits états.

Ensuite, après avoir unifié le pays au début de la dynastie des Qin (221 – 206 av. J.-C.), le premier empereur de Chine, Qin Shihuang fit relier entre elles les différentes murailles construites dans le nord de l’empire. Cela constitua la première version de la Grande Muraille.

Puis, au cours des 2 000 ans qui suivirent, la Grande Muraille fut reconstruite, transformée ou rallongée à de nombreuses reprises, à travers le nord de la Chine, par des millions de Chinois réquisitionnés à cet effet.

L’objectif initial de cet ouvrage militaire a toujours été de protéger la Chine des incursions menées par les Mongols et les autres envahisseurs venus du nord.

Dans sa plus grande partie, la Grande Muraille telle qu’elle se présente aujourd’hui fut édifiée sous la dynastie des Ming (1368 – 1644).

Dans certaines régions, on peut voir deux murailles distinctes, construites sous des dynasties différentes, s’étendre parallèlement l’une à l’autre.

Quelle rôle a t-elle joué?

La Grande Muraille n’est pas un simple mur fortifié. Elle comprend de nombreux ouvrages défensifs – forts, postes de garde et tours d’alarme- édifiés pour servir d’abri aux soldats, stocker les réserves de nourriture et les armes, et servir de relai au renseignement militaire.

Aujourd’hui?

Ouvrage de défense légendaire qui traverse tout le nord de la Chine, la Grande Muraille est à la fois un symbole national et le monument historique le plus précieux du pays.

En effet, la Grande Muraille est le fruit d’un effort collectif accompli par des millions de Chinois au cours de nombreuses dynasties impériales et pré-impériales : son origine remonte à plus de 2 500 ans.

Afin de prévenir une dégradation plus importante encore de l’état de la merveille architecturale, classée patrimoine de l’humanité, le gouvernement chinois attire l’attention du peuple sur l’importance de préserver un tel monument et il promulgue des lois pour le protéger.

Voici, par exemple, quelques recommandations destinées aux particuliers:

– Planter des arbres pour lutter contre l’érosion.

– Ne pas jeter de détritus ni inscrire de graffitis / ramasser les détritus et effacer les graffitis, ceci afin de permettre à la Grande Muraille de conserver tout son attrait.

– Au cours d’une excursion sur la Grande Muraille, ne rien laisser derrière soi, et ne rien emporter de plus que ses souvenirs.

Et enfin, la fameuse question que tous le monde se pose: quelle est la longueur de la Grande Muraille de Chine?

Pendant des siècles, la Grande Muraille fut appelée “Grande Muraille aux 10 000 li”. Sachant qu’un li équivaut à 500 mètres, on considérait donc qu’elle faisait 5 000 km de long.

Cette longueur de 5 000 km semble bien modeste comparée aux estimations actuelles selon lesquelles la Grande Muraille ferait 8 850 km de long. Mais ce dernier chiffre inclut la longueur de divers fossés et de barrières naturelles (montagnes, rivières et autres lacs).

L’estimation de la longueur de la muraille proprement dite est de nos jours de plus de 6 200 km. Toutefois, ce chiffre inclut la longueur de nombreuses murailles secondaires, qui ne sont pas orientées selon la direction est-ouest, comme l’est la Grande Muraille.

Il est donc difficile de parvenir à une estimation précise de la longueur de la Grande Muraille étant donné toutes ces possibilités de calcul. Difficile aussi de croire que les Chinois aient vraiment pu connaître la longueur de la Grande Muraille à l’époque de sa construction. Il serait donc plus simple de s’en tenir au terme de «Grande Muraille».

Voilà pour le point CULTURE!

 

Maintenant, je vous raconte

 

Après quelques heures de voyage depuis Poitiers, FRANCE; et quelques heures de demi-sommeil, je débarque enfin à Pékin aux environs de 6h du matin.

L’attente pour franchir la douane fut longue et c’est donc à 7h40 seulement que le douanier tamponne mon passeport d’un visa transit valable 72h (gratuit, il n’y a qu’à se présenter au comptoir de douane habituel, le douanier tamponne avec le visa transit selon notre temps d’escale- moi il m’a pas demandé de précisions ou quoi que soit!).

Malgré la fatigue, c’est avec excitation que je me dirige vers la sortie de l’aéroport pour enfin prendre une bonne bouffée d’air frais (nécessaire après 12h de vol). Le soleil brille et il fait chaud à Pékin à cette période de l’année (juin): la journée s’annonce excitante!

Malgré mon retard, mon chauffeur m’attend encore avec un petit panneau qui porte mon nom. Ça me fait sourire: comme dans les films, la classe! ah ah! Le chauffeur ne parle pas un mot d’anglais et il est difficile d’établir un contact. Pas un mot mais il sait déjà où me conduire et c’est tant mieux pour moi car le chinois, c’est pas du tout dans mes cordes!!

Ah oui! Pour cette excursion à la journée, j’ai préféré réserver un programme! Ce programme d’une journée, je l’ai réservé avec CHINA TOUR que j’ai trouvé sur Internet.

Pour la journée, le prix est de 210 CNY, soit 31euros, un prix relativement abordable donc! Pour être tranquille, j’ai pris l’option transfert avec chauffeur depuis l’aéroport jusqu’au point de rendez-vous. Je ne m’occupais donc de rien à mon arrivée, anticipant la fatigue et le peu de temps que j’aurai en sortant de l’avion. Le transfert m’a coûté 200CNY, environ 30euros. Un coût pour la facilité et la tranquillité d’esprit… 😉

Je ne suis habituellement pas fan des programmes touristiques que je trouve en général pas très adaptées à mes envies (souvent (trop) chèr, ennuyeux et pas toujours de bonne qualité…).

Mais pour cette fois, j’ai voulu la jouer prudemment sachant que j’avais mon prochain vol en fin de journée (23h45). J’étais large mais c’était pas le moment de se perdre et de rater mon vol pour rentrer en Australie.

Mon chauffeur m’emmène donc rejoindre le reste du groupe (8 autres personnes). À 9h, nous prenons la route pour débuter les visites de la journée.

Nous avons commencé par la visite d’un temple mais impossible de me souvenir du nom de ce

temple… je suis impardonnable! C’était très joli, intéressant mais la visite fut vraiment très (trop) rapide. Des dizaines de groupes de touristes se suivaient avec tous le même rituel: présentation du lieu par le guide en quelques minutes, photos, et 20minutes de temps libre pour lorgner les boutiques attenantes!

Un peu déçue mais pas surprise: c’est le principe du programme touristique! Après tout, avec mon appareil photo et mon sac à dos, je suis bel et bien une touriste! 😉

Nous avons été ensuite déjeuner… à 10h45! Heureusement pour moi, j’avais pris mon petit-déjeuner très tôt!

Le restaurant est typique et on nous sert de la nourriture traditionnelle. Tous attablés autour d’une grande table ronde avec une multitude de mets placés au centre, j’avoue que je me suis régalée!

C’est donc en fin de matinée, vers 11h30, que nous avons pris la route vers la Grande Muraille. Environ 1h30 de route depuis Pékin pour se rendre sur le site de Mutianyu, une section de la muraille plus ou moins fréquentée par les touristes (un peu plus que moins quand même!). À l’arrivée, les yeux encore embués par un p’tit somme mais l’esprit frais, je n’arrive pas à croire que je suis là: au pied de la Grande Muraille de Chine!! Je suis trop excitée!

Après quelques recommandations du guide, il est convenu que nous montions tous ensemble et arrivés en haut, nous aurons 1h30 pour découvrir cette merveille à notre convenance. Encore une fois, très court… mais ça n’attaque pas ma motivation! C’est parti!

Ça commence avec une montée vertigineuse en télécabine. Tout va bien pour moi, déjà la vue surles montagnes environnantes se fait découvrir et ça promet d’être magique. Une petite pensée pour Inò: j’me dis qu’il n’aurait jamais pu prendre ce téléphérique avec son vertige! Moi, ça m’amuse!

 

Ça y’est, nous y voilà, la cabine s’arrête. Je suis sur la Grande Muraille de Chine!

Première impression: oh Mon Dieu! Tous ce monde!! Oulala… je suis pas super à l’aise au milieu de cette foule! Mais encore une fois, rien n’attaquera mon enthousiasme à profiter de cette belle journée!

De part et d’autre mon regard, j’entrevois déjà cette muraille impressionnante, si longue! J’avance et j’essaie de trouver le meilleur chemin pour me sentir moins étouffée par la foule et avoir un peu plus de liberté.

Après quelques dizaines de mètres seulement, plusieurs chemins sont possibles. J’emprunte

d’abord celui où il me semble avoir une vue imprenable sur le paysage. Le plus haut à première vue.

 

Mauvaise idée: quelques mètres à peine et la foule est bien trop dense! La montée, pentue, semble difficile et les gens sont au ralentis.

Je change d’avis et prend la direction opposée! Bonne pioche: je respire enfin!

On est bien moins nombreux à emprunter ce chemin qui nous mène vers une partie de la Muraille moins fréquentée donc bien plus agréable! Je marche tout en admirant la vue sur les montagnes à perte de vue! C’est magnifique!

Je vois cette muraille s’étendre devant moi à n’en plus finir! Je m’interroge alors sur les motivations de cette construction ancestrale! Comment ont-ils fait pour bâtir une telle merveille architectural il y a des milliers d’années?! C’est tellement impressionnant!

Ces ruines anciennes font de ce lieu un site remarquable et emprunt d’histoires!

On se dit qu’il faut absolument grimper jusqu’au dernier palier, c’est dur mais la récompense en vaut la peine! On y voit encore mieux la Muraille serpentant à travers les paysages et les montagnes abruptes!

  
Bon, une mise en forme est nécessaire afin d’escalader toutes ces montées et ces marches toutes irrégulières! Les descentes n’en sont pas moins reposantes, devant trouver un bon appui pour ne pas dévaler la piste sur les fesses (je l’ai vu de mes propres yeux: femmes, hommes, enfants; je peux vous assurer que c’est vite arrivé surtout si l’on est distrait par la vue!).

Les plus sportifs peuvent entreprendre une jolie randonnée de plusieurs kilomètres mais il est également possible de rester à un endroit pour admirer le magnifique panorama au détour des forts où il y a encore un peu d’ombre.

Pour ma part, après 2kms environ soit 40min (j’ai pas voulue trop m’éloigner pour ne pas louper l’heure de retour), j’ai flâner et juste admirer la vue en savourant la chance que j’avais de me trouver ici! <3

Le point fort de cette section de la Grande Muraille (Mutianyu), c’est qu’il est possible de redescendre en luge! Trouvant l’idée géniale, j’étais trop tentée! Mais comptant mes petits sous comme une pauvre, il me manquait 5 yans (quelques centimes d’euros!)!!! Snif…

Je ne sais pas trop si je pouvais négocier le prix mais dans le doute j’ai renoncé à la luge et à la place je me suis acheté une glace! Avec la chaleur et le soleil qui me tapait sur la tête, ce fût une excellente idée!

Le sourire aux lèvres et le coeur remplit d’un sentiment d’accomplissement, me voilà donc sur le chemin du retour en dégustant une glace comme une petite fille heureuse…

Il faut savoir que certaines sections de la Grande Muraille sont bien moins fréquentés par les touristes. On y trouve alors l’authenticité, le calme et la solitude. C’est le cas de Jinshanling-Simatai, où le départ se situe à environ 3h de Pékin. Cette section reste aujourd’hui à demi restaurée et offre un itinéraire un peu plus sinueux mais en fait sans aucun doute un site bien plus agréable et remarquable.

En revanche, la partie la plus populaire et donc la plus fréquentée (par les touristes chinois surtout) se situe à Badaling, à environ une bonne heure de Pékin.

 

Sur le trajet du retour -épuisée par le soleil, le manque de sommeil et mon expédition- je m’endors paisiblement jusqu’à notre prochaine destination: un centre médical où nous allons nous faire masser les pieds GRATUITEMENT. Quelle bonne surprise: après l’effort, le réconfort!! 😀

Alors évidement, la visite du centre avait un but précis! Alors qu’on devait aussi “découvrir” les méthodes de soins pratiquées par les chinois (partie très vite expédiée par l’animatrice), on a vite compris que le but de cette “visite” était de payer une consultation puis ensuite acheter les “médicaments” (thés, plantes et compagnies…) pour se soigner des maladies que le docteur nous trouvait en nous lisant les lignes de la main…

Et en plus, on a du donner un “pourboire” à la masseuse fort peu désagréable pour le fameux massage gratuit (et plutôt bof de ce fait)! Bref… J’ai moyennement apprécié la surprise finalement même si la médecine chinoise m’intrigue! Dommage.

 

Avant de conclure cette journée de visites et repartir vers l’aéroport, nous nous sommes arrêtés dans un salon de thés afin d’y faire une dégustation. La jeune fille était douce et gentille, c’était agréable. Nous avons gouté 5 thés différents. Pour ma part, je ne suis pas fan du thé en général (je ne bois que du thé à la menthe), mais c’était intéressant de connaître les vertus de chaque composant.

Évidement, nous avons eu un temps libre de 30 minutes après la dégustation là encore pour faire d’éventuels achats dans la boutique. Perso, j’ai attendu à l’extérieur: le soleil était doux en cette fin de journée. 😉

Et puis, vers 19h, c’est en métro que je rejoins tranquillement l’aéroport international de Pékin (Beijing), ou j’attendrais mon vol à 23h45 pour retrouver mon homme et mes nouveaux collègues, mes nouveaux amis, ma nouvelle famille de coeur… ma nouvelle vie en Australie!

 

   

    

 

      
    



PARTICIPEZ!!!

J’éspère que cet article vous a plu!

N’hésitez pas à me poser toutes vos questions en commentaire! Je répondrais avec plaisir et vous aiderai peut-être à organiser votre séjour si possible!

Rejoignez-moi aussi sur les réseaux sociaux FACEBOOK, INSTAGRAM et SNAPCHAT où vous pouvez suivre mes aventures au quotidien, en direct.

Pour ne rien rater de mes futures publications sur le blog, n’oubliez pas de vous inscrire à  la newsletter. Vous ne recevrez un mail uniquement pour être informé de chaque nouvel article (pas de spam promis juré craché!)

 

  • À DÉCOUVRIR BIENTÔT: 

Pour encore plus de fun, je vous invite à vous abonner dès aujourd’hui à ma chaîne youtube: Ali- Best In My Backpack où je vous raconterai ma vie d’expatriée en Australie et vous ferai découvrir toutes mes aventures en vidéos avec des conseils & des astuces de voyage utiles et fiables et surtout mes réflexion de voyage.

Je vous parlerai des bienfaits du voyage, pourquoi et comment il m’aide dans la relation à moi-même et aux autres… comme une thérapie! La thérapie par le voyage, ca vous dit??! On en parlera ENSEMBLE!!!

Restez à l’affût et abonnez-vous dès aujourd’hui à la chaîne YOUTUBE Ali- Best In My Backapck! Je vous préviendrai dès que je publierai la 1ère vidéo!

(Soyez un tout petit peu patient, les vidéos sont en cours de réalisation!)  🙂 



Les articles qui pourraient vous intéresser:


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  

6 réflexions au sujet de « 18h D’ESCALE EN CHINE: une journée de visites dans la capitale et un rêve réalisé! »

  1. Coucou !j’ai une escale de 13 heures à Pékin et je compte faire comme toi. Pare contre je n’ai pas réservé avec air china mais avec un autre site internet. IL paraît que je devrai prendre mes valises avec moi … Comment as-tu fait toi ? ^^

    1. Hello Marcia!
      Pardon pour la réponse un brin tardive… Quand est ce que tu voyages? Je ne me souviens plus bien si j ai voyagé avec la compagne Air China mais quoi qu il en soit, même si c’est une autre compagnie et dans le cas d’une escale tu ne devrais pas récupérer tes bagages! Le mieux, c’est de contacter directement la compagnie je pense! Quelle est ta destination? N’hésites pas à me contacter de nouveau si besoin (via le blog ou ma page Travel; le lien est sur la page d’accueil! 😉 )

    1. Ah mince… Tu pourrais éventuellement faire une visite de la ville seule? Il y a des tas de chauffeurs qui attendent à la sortie de l’aéroport pour t’emmener où tu veux! Histoire d’aller te balader un peu et manger un bon canard laqué! 😉 Tiens moi au jus surtout!! 🙂

Laisser un commentaire