AS TU ENCORE FOI EN L’HUMANITÉ?

This post is also available in: enEnglish

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  

Il y a quelques mois j’ai lu un article dans lequel j’avais relevé cette question: as-tu encore foi en l’humanité? Je l’avais trouvé très intéressante et inspirante. Je l’avais noté dans mon carnet, celui qui me suit partout, sans pour autant oser y répondre un jour. Juste la lire et m’interroger parfois…

Aujourd’hui, j’ai envie d’y répondre. Très brièvement. Sans aucune prétention ni jugement. Avec des mots (mes notes) jetés comme ça et des propos peut-être pas toujours bien structurés.

Je ne vous demande pas de prendre parti à cet article. Ce sont mes idées et ma vision du monde dans lequel je vis aujourd’hui…

 

As-tu encore foi en l’humanité?

 

Parfois, je dois admettre que je perd espoir… Avec toutes ces guerres et ces actes de haines abominables…
Je me demande pourquoi nos grandes nations envoient des hommes par milliers pour faire la guerre mais sont incapables d’en envoyer une poignées pour sauver des vies. Je me demande pourquoi les dirigeant organisent des « meutes » et pourquoi les citoyens éprouve le besoin de s’y identifier…

Mais je me dis que, avant d’être noir, blanc, jaune ou vert (oui?); avant d’être juif, chrétien, bouddhiste ou musulman; avant d’être de « gauche » ou de « droite »; nous sommes tous des êtres humains avec nos forces et nos faiblesses.
Les différences entre les Hommes existent.
C’est un fait de voir que nous pensons et agissons différemment. Un asiatique ne pense ni n’agit comme un africain qui fonctionne différemment d’un européen ou d’un indien…
Nous naissons frères par nature et devenons distincts par nos éducations, nos religions. Tous égaux mais différents.
Et après-tout, tant-mieux! C’est ce qui rend la vie et les rencontres riches et intéressantes!
Et malgré toutes les atrocités du monde, j’aimerais plus que tout croire que nous sommes tous doués de raison et que les amalgames n’apparaissent pas dans nos esprits. C’est difficile mais je suis triste de voir que par vengeance ou, pire, par ignorance, certain fasse des déductions et radicalisent leurs idées au racisme.
Je pense qu’il y a une idée que nous pouvons tous défendre: la Fraternité.
Pour fraterniser avec quelqu’un, il faut le découvrir. Si vous découvrez quelqu’un, si vous le connaissez mieux, il vous fera moins peur.
Alors comment garder la paix à travers toutes ces situations pénibles? Comment ne pas céder à la peur?
Même si notre quotidien change, même si le mot guerre est prononcée, je refuse de céder à la peur. Mon futur, je le rêve en paix. En paix avec moi même, avec les autres et avec ma belle planète… (#BisounoursWorld)
Car c’est comme ça, malgré tout, j’ai la foi.

Nous sommes l’humanité, la fraternité.

Ali.


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire